start-up bordelaises - CES 2020
Bordeaux, ville numérique

Start-up bordelaises au CES 2020 : Marbotic et Dipongo reconnectent l’enfant au monde réel

Visibilité extraordinaire qu’offre ce rendez-vous annuel, le CES c’est the place to be pour les start-up bordelaises et les autres start-up de la région Nouvelle-Aquitaine.

Participer au CES à Las Vegas quand on est une start-up c’est un peu comme être nominé aux Oscars dans la catégorie « Meilleur espoir ». Ce salon international des nouvelles technologies c’est une vraie occasion pour les start-up présentes de donner tout ce qu’elles ont et de séduire de potentiels investisseurs américains.

Au programme de cet article de blog : projecteur sur deux start-up bordelaises spécialisées dans le domaine de la Edtech et du divertissement pour le jeune public qui ont la chance de pouvoir participer au CES du 7 au 10 janvier 2020.

Marbotic : jouets en bois et digital pour des jeux éducatifs et ludiques

Marbotic est une start-up installée à Bègles à la Cité Numérique abritant tout un éco-système d’entreprises issues du numérique et des nouvelles technologies.
Fondée par Marie Mérouze en 2012, Marbotic conçoit, fabrique et commercialise des applications éducatives sur tablettes pour les jeunes enfants de 3 à 6 ans mixées avec l’utilisation de jouets en bois.

Pourquoi avoir inventé un projet comme celui-là ? Marie est une personne qui s’est toujours intéressée au monde de l’éducation, de l’enfance ainsi qu’aux nouvelles technologies. Dans les années 2010 en France, les modes d’enseignement à l’école ont introduit les ordinateurs portables et plus récemment les tablettes. Le numérique fait donc son entrée dans les classes et se poursuit à la maison.

Marie constate à ce moment-là que les enfants sont poussés à utiliser les technologies du numérique et que les enfants de demain seraient de plus en plus jeunes et surtout plus nombreux à être confrontés aux écrans et aux appareils nomades. Et sa vision fut juste !

Les écrans sont devenus familiers dans la vie des enfants mais cela ne fait pas tout pour le développement de leurs capacités cognitives.

Avec Marbotic Marie re-introduit les jouets en bois dont se servaient les enfants de la génération passée aujourd’hui devenus adultes.

Marbotic s’inspire de la pédagogie Montessori pour développer son application

Grâce aux jeux éducatifs digitaux proposés par la solution Marbotic, les enfants peuvent apprendre à lire et à compter de manière différente un peu comme le fait la pédagogie Montessori.

L’idée est d’utiliser ces objets en bois connectés à une tablette pour favoriser la motricité des jeunes enfants ainsi que leur concentration sur des programmes éducatifs digitaux, tout en restant dans une époque moderne.

À la différence de certains jouets connectés, les pièces en bois de Marbotic ne détiennent aucun composants électroniques ! Seule l’électricité statique produite naturellement par le corps humain permet de faire fonctionner les jouets en bois sur la tablette. Ingénieux, non ?

La start-up bordelaises rencontre rapidement un succès phénoménal particulièrement à l’international ! Levées de fonds, distribution sur les market-places, commercialisation des applications éducatives auprès d’Apple, co-branding avec une société finlandaise leader dans la conception et la réalisation de programmes scolaires, etc.

Aujourd’hui Marbotic réalise 90% de son CA à l’international.

Dipongo : Développement de la créativité et de l’imagination de l’enfant pour créer et raconter ses propres histoires

Les enfants sont connus pour avoir une imagination débordante !

La journée ils vivent des choses incroyables à leur jeune âge et découvrent sans cesse de nouvelles expériences que ce soit à l’école ou en extérieur.

La nuit leur subconscient empile les souvenirs ancrés dans leur mémoire ainsi que leurs émotions ressenties pendant la journée. Les rêves qu’ils font leur permettent de développer leur créativité dans leur monde imaginaire.

Cette créativité, Emmanuelle Gras et Marion Péret les deux co-fondatrices de Dipongo, ont eu envie d’en faire quelque chose d’unique et d’utile.

Elles ont alors l’idée d’une application sur tablette et smartphone qui permettrait aux enfants de 4 à 9 ans d’écrire leurs propres histoires avec leur propre imagination. Avec Dipongo les enfants développent leur éveil et connectent leur monde réel et imaginaire au monde virtuel.

La naissance de Dipongo à Bordeaux

L’application Dipongo voit le jour en 2018 sur iOs et Android après une phase d’enquête et de test notamment auprès des enfants eux-mêmes lors d’ateliers au musée Cap-Sciences de Bordeaux, auprès des parents et également des professeurs d’école.

Les deux-cofondatrices ont été accompagnées par des étudiants développeurs de l’école le Wagon à Bordeaux pour créer l’application. Elles se sont également entourées d’experts dans le domaine de l’enfance (pédo-psychiatres, psychologues et professeurs) pour co-rédiger les histoires et valider les objectifs d’éveil et d’apprentissage de l’enfant.

Le but de cette application est de placer l’enfant dans un rôle de créateur et de réalisateur. Tout en manipulant l’application sur tablette, l’enfant va aussi utiliser une mallette et un manuel livrés par Dipongo pour réaliser des défis.

Crayons, feutres, stylos, feuilles, peinture, accessoires, il se servira de tout ce qu’il veut pour dessiner et monter son histoire de toutes pièces un peu à l’image d’un script. Ce modèle ludique et éducatif permet à l’enfant de développer sa créativité et son imaginaire.

Dipongo a reçu le prix de l’innovation CES 2020. Félicitations !

Nous souhaitons à ces deux start-up bordelaises de la délégation French Tech Nouvelle-Aquitaine de rencontrer un franc succès auprès des visiteurs et investisseurs présents au CES 2020 afin de pouvoir accélérer leur business sur le continent américain.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *