Journées Nationales des Diasporas Africaines l Rencontres numériques Bordeaux Afrique

Les rencontres numériques Bordeaux Afrique, NUMAF, se sont déroulées à l’Hôtel de Ville de Bordeaux dans le cadre des Journées Nationales des Diasporas Africaines. Retour sur cette conférence entre professionnels du numérique et représentants de starts-up africaines venus présenter leurs activités.

Qu’est que les JNDA ?

Cela fait 6 ans cette année que les Journées Nationales des Diasporas Africaines existent à Bordeaux grâce au soutien de Monsieur Juppé, Maire de la ville de Bordeaux et grâce au travail de Monsieur Pierre de Gaëtan Njikam, adjoint au Maire en charge des partenariats avec l’Afrique subsaharienne. Une délégation dédiée aux partenariats avec l’Afrique a été créée il y a quatre ans par Alain Juppé pilotée par Pierre de Gaëtan. Cette manifestation annuelle est valorisée par le dynamisme de projets et d’initiatives construits par les entrepreneurs, les associations et les artistes de la métropole bordelaise. Les Journées Nationales des Diasporas Africaines ont pour but final de tisser des partenariats économiques entre l’Afrique et Bordeaux, voir plus largement avec la France.

Conférence Numérique: les diasporas aujourd’hui, perspectives entrepreneuriales et innovation sociale

Vendredi 13 avril 2018 après-midi se tenait la conférence numérique, NUMAF, en présence du Président de l’association Bordeaux Entrepreneurs, Alexandre de Roumefort également PDG et fondateur de l’entreprise bordelaise URself, Thierry Taboy de Orange ou encore l’incubateur Afric’Innov basé en région parisienne qui soutient et aide les projets entrepreneuriaux en Afrique grâce à une communauté de professionnels compétents en stratégie de business et conseils aux entreprises et aussi grâce à des partenaires économiques.

rencontres numériques bordeaux afrique

Starts-up africaines; les jeunes participent au développement économique de l’Afrique

Tous les ans à l’occasion des Journées Nationales des Diasporas Africaines, une résidence Bordeaux Afrique est organisée entre la ville de Bordeaux et certains pays africains comme le Mali, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, le Sénégal ou encore le Cameroun. Les représentants de starts-up africaines sélectionnés pour cet évènement, font le voyage jusqu’à Bordeaux pour y découvrir l’écosystème entrepreneurial bordelais et échanger à propos de leur activité professionnelle.

Ces rencontres mettent en exergue le talent et les activités de jeunes entrepreneurs africains, dans le domaine de la food tech, de l’éducation, de l’environnement, de la santé ou encore de la mode. Le but étant de promouvoir leurs projets, d’évoquer leurs besoins et d’échanger avec les acteurs économiques, professionnels ou associatifs, pour développer leur projet ou solutionner des problématiques.

Aujourd’hui, c’est toute une jeunesse africaine qui se lève et qui fait bouger le continent africain en étant avant tout acteur de leur vie, mais aussi acteur de l’économie africaine. L’accessibilité aux outils numériques et l’avancée des nouvelles technologies en Afrique, permettent aux porteurs de projet de créer des concepts innovants tout en apportant une valeur ajoutée ayant un impact immédiat sur l’Économie Sociale et Solidaire en Afrique.

De plus il existe en Afrique dans certains pays, des incubateurs, des pépinières d’entreprises et des coopératives qui soutiennent les projets et accompagnent les jeunes entrepreneurs dans leur développement. Les projets viables et innovants sont très recherchés et sont souvent accélérés notamment grâce à des fonds d’investissement. Afric’Innov fait parti de ces incubateurs qui accompagnent et forment aussi les entrepreneurs à la stratégie business, d’ailleurs je vous invite à regarder cette vidéo de présentation pour en savoir plus.

Cette conférence NUMAF était très enrichissante sur le plan personnel pour ma part. Ces jeunes entrepreneurs africains proposent des solutions intelligentes et efficaces pour aider l’Afrique à se développer, et faciliter la vie des africains. Sur le plan humain, nous pouvons être inspirés par le dynamisme de ces jeunes et leur envie de donner un second souffle et un avenir au peuple africain. Je suis convaincue que les projets entrepreneuriaux africains peuvent apporter aux pays occidentaux cette richesse là, en tout cas les échanges Bordeaux-Afrique, et même Afrique-France laissent présager de nouveaux horizons fraternels.

Je finis cet article avec un proverbe africain que j’ai choisi et qui prend ici tout son sens à mon humble avis:

« La culture est l’un des leviers les plus importants à actionner pour réhabiliter et relancer l’économie tout en produisant du sens »

Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *